[:fr]Un mouvement citoyen dynamique à Waterville (article journal)[:en]A Dynamic Citizen Movement in Waterville (newspaper article)[:]

[:fr]Un mouvement citoyen dynamique à Waterville (article journal)[:en]A Dynamic Citizen Movement in Waterville (newspaper article)[:]

[:fr]Qui croirait que Waterville recèle un fort leadership en matière de développement durable? Les initiatives locales sont florissantes dans cette ville, où le film Demain a généré un mouvement citoyen qui, en quelques mois, a déjà réussi à réunir plusieurs partenaires et à lancer différents projets. Un mouvement qui continue à se développer, porté par un élan prometteur.

Le film Demain

Le documentaire Demain a été diffusé sur le grand écran au Québec au printemps et à l’été 2016. Réalisé en France par Cyril Dion et Mélanie Laurent, le film commence par relater une étude publiée en 2012, réalisée par 22 chercheurs de plusieurs institutions internationales, annonçant la fin possible de notre humanité. Mais « partout, des solutions existent, » disent les reporters. Ils décident de raconter une autre histoire de l’avenir de l’humanité. Pour cela, ils se rendent dans 10 pays, de la France à l’île de la Réunion, en passant par la Grande-Bretagne, la Finlande, la Belgique, l’Inde… Les solutions qu’on y voit, toutes plus créatives les unes que les autres, touchent bien sûr l’écologie et l’énergie, mais aussi l’économie locale, l’alimentation, la politique participative et l’éducation.

Demain Waterville

La suite de l’histoire, elle se passe ici, à Waterville, à Sherbrooke… entre autres! En sortant de la Maison du Cinéma de Sherbrooke, un beau soir de juin 2016, Elyse Audet, une mère de trois enfants qui a fait de Waterville son patelin d’adoption il y a près de dix ans, s’est dit : pourquoi pas nous?

Quelques courriels et appels à tous plus tard, une trentaine de personnes de tous les âges, de tous les milieux, se réunissaient au café Les 3 Sœurs de son village, pour faire un remue-méninge. Leur objectif : canaliser leurs énergies autour de projets concrets d’autonomie alimentaire, de développement durable, d’économie locale. D’ailleurs, dans la même période, des rencontres semblables avaient lieu dans d’autres villes du Québec, dont Sherbrooke.

Ainsi est né le mouvement Demain Waterville. Puis, sur Facebook, 300 personnes se sont jointes au groupe. « On a commencé par créer un comité de liaison pour que ce soit plus facile de créer des liens et de démarrer des initiatives, » explique l’initiatrice du mouvement. Ainsi, quiconque partage les valeurs du mouvement peut s’y joindre et monter un projet au sein de Demain Waterville, projet auquel tous les intéressés pourront prêter main-forte. Après tout, l’union fait la force!

Quoi faire après demain? Comme action collective, le site du film conseille entre autres : « Transformez votre village en potager ». Qu’à cela ne tienne : le watervillois Youri Pinard, a initié la première action du mouvement, durant l’été. Sous son impulsion, des dizaines de participants – petits et grands – ont construit les premières boites de végétaux comestibles, puis les ont installées à différents endroits du village, à la disposition de tous. Un mouvement connu dans le monde sous le nom des Incroyables comestibles.

Un village en effervescence

Mais Waterville n’en est pas à ses débuts en matière d’initiatives communautaires, locales ou favorisant le développement durable. Depuis plusieurs années, le village bouillonne de créativité! Le mouvement est d’ailleurs en train de créer un répertoire de tout ce qui existe déjà dans le milieu à ce chapitre.

Le mouvement a d’ailleurs un effet rassembleur et positif, puisque plusieurs personnes nouvellement installées à Waterville y participent déjà avec enthousiasme. Et il compte parmi ses membres des personnes de toutes les générations. D’ailleurs, un « Comité jeunes Demain Waterville » est en démarrage, grâce à l’initiative d’une Watervilloise de 17 ans.

En octobre, le mouvement a organisé deux projections publiques du film Demain pour sensibiliser et rassembler des citoyens, mais aussi des entreprises, des organismes locaux et des élus municipaux. Plus de 200 personnes y ont assisté. Après le film, plusieurs ont échangé et fourni près de 150 idées pour de futures initiatives. La mairesse de Waterville et trois conseillers municipaux figuraient parmi les participants à ces évènements.

Un élan prometteur a été insufflé au mouvement le 13 novembre, alors que 100 personnes ont participé à sa « Rencontre citoyenne » au Centre communautaire de Waterville. Les gens se sont prononcés sur leurs priorités, parmi les idées émises lors des projections du film. Elles ont formé des petits groupes de travail pour mettre en oeuvre quelques-unes d’entre elles. Une dizaine de comités ont été créés : atelier de mécanique automobile, friperie, monnaie locale, plus de jardins communautaires, groupes d’échange de plats cuisinés, cercles de soutien. Des groupes ont aussi l’intention de se pencher sur des solutions concrètes pour améliorer la qualité de l’air et pour préserver le magnifique site du Camp Val-Estrie.

« La réussite de Demain Waterville sera assurée par le dynamisme et l’engagement des acteurs sociaux, un pas à la fois. Ceux qui souhaiteraient s’y joindre ou participer à différents projets sont en tout temps les bienvenus, » invite Elyse Audet.

 

Par Karine Lamoureux
Membre comité de liaison[:en]Who would imagine that within Waterville there is strong leadership in the domain of sustainable development? Local initiatives are flourishing in this town where the movie Demain (Tomorrow) has generated a citizen movement that has succeeded, in just a few months, in bringing together numerous partners and setting in motion various projects. Carried along by a momentum that promises much, this movement continues to develop.

The Film Demain/Tomorrow

The documentary film Demain/ Tomorrow  appeared on the big screen in Quebec in the spring and summer of 2016. Made in France by Cyril Dion and Mélanie Laurent, the film opens with a study published in 2012 by 22 researchers from a number of international institutions, announcing the potential end of our human species. But “solutions exist everywhere” the filmmakers say. They decide to tell another version of the future of humanity. For this they visit 10 countries, from France to the Island of Réunion, with stops in Great Britain, Finland, Belgium, and India among others. The solutions we see, each more creative than the last, involve ecology and energy, of course, but also local economies, food and nutrition, participatory politics, and education.

Demain Waterville

The rest of the story takes place here in Waterville, and in Sherbrooke, among other places! Leaving la Maison du Cinéma in Sherbrooke one beautiful evening in June 2016 after seeing the film, Elyse Audet, a mother of three who made Waterville her adopted home almost ten years ago, said to herself “why not us?”

A few emails and phone calls later, thirty some people of all ages and backgrounds got together at the Café Les 3 Soeurs in the village to brainstorm. Their goal was to channel their energy towards concrete projects in the domains of food autonomy, sustainable development, and local economy. As a matter of fact, similar meetings were taking place in other cities in Québec, including Sherbrooke.

And so the Demain Waterville movement was born. After that 300 people joined the group on Facebook. “We started by creating a liaison committee so it would be easier to make connections and get initiatives going,” explains the movement’s initiator. This way, anybody sharing the values of the movement can join in and start up a project as part of Demain Waterville, and all who are interested by that project can then lend a hand. After all, in unity there is strength!

What to do the day after tomorrow? Among other suggestions, the film’s website proposes to “turn your village into a vegetable garden.” That’s all it took for Waterville resident Youri Pinard to initiate the movement’s first action this past summer. At his lead dozens of participants, young and old, built container gardens, planted them with vegetables, and set them up in different places in the village for the use of all. A movement known in the world as Incroyables Comestibles/ Incredible Edibles.

A dynamic village

But Waterville is not new to community initiatives or ones that support local and sustainable development. Already for years the village has been bubbling over with creativity! In fact the movement is compiling a list of all these sorts of initiatives that already exist in our area.

The movement has already had a positive effect and served to rally people together. Many new arrivals to Waterville are already taking part with enthusiasm. People of every generation are counted among its members. A youth committee is even being started, thanks to a 17 year old resident of Waterville.

In October, the movement organized two public showings of the film Demain in order to raise awareness and bring together not only residents but also businesses, local organizations, and elected officials. More than 200 people turned out. After the movie, many stayed to exchange ideas and come up with almost 150 proposals for future initiatives. Among the participants at these events were the mayor of Waterville and three town councillors.

On November 13th the movement gathered promising momentum when 100 people participated in the “Citizen Meetup” at the Waterville Community Center. Participants expressed support for the projects they wished to prioritize from among the ideas that had been put forth during the film screenings. They then formed small working groups in order to put in place a few of them. About ten committees were formed for the following projects: automotive repair workshops, a used clothing exchange, local currency, more community gardens, groups for sharing cooked food, and support circles. Other groups intend to focus on concrete solutions for improving air quality and preserving the magnificent site of Camp Val-Estrie.

“The success of Demain Waterville will be assured by the energy and engagement of all the stakeholders, one step at a time. Anyone who would like to join in, or participate in any of the different projects is always welcome,” says Elyse Audet.
By Karine Lamoureux
Liaison Committee member[:]

Une réaction au sujet de « [:fr]Un mouvement citoyen dynamique à Waterville (article journal)[:en]A Dynamic Citizen Movement in Waterville (newspaper article)[:] »

  • 17 novembre 2016 à 22:56
    Permalink

    Comité Liaison :
    Youri Pinard, Macarena Silva, Nicole Pinot, Josianne Arès, Frédéric Lupien, Elyse Audet, Vincent Panaye, Karine Lamoureux
    (absente : Catherine Larouche)

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *